Intro­duc­tion du logiciel

L’introduction de nouveaux logiciels est un défi pour de nombreuses entre­prises. L’objectif est de trouver active­ment un compromis écono­mi­que­ment viable entre les exigences organi­sa­ti­on­nelles et les possi­bi­lités techni­ques, d’impliquer les futurs utili­sa­teurs de manière signi­fi­ca­tive et de les préparer au déplo­ie­ment du système. Cela ne s’applique pas seule­ment à l’introduction de systèmes de gestion des trans­ports, mais est parti­cu­liè­re­ment vrai ici, étant donné que les processus de plani­fi­ca­tion établis doivent souvent être renou­velés. Cela signifie qu’une partie essen­ti­elle de l’entreprise est sujette à un change­ment signi­fi­catif.

Nous répon­dons à cette exigence en mettant à dispo­si­tion des experts en trans­port expéri­mentés dans un projet logiciel qui connais­sent très bien les processus de plani­fi­ca­tion des trans­ports à renou­veler. L’introduction du logiciel est souvent précédée d’un projet de conseil visant à optimiser la logis­tique du trans­port.

Les sujets suivants ne doivent pas être compris comme un classe­ment, tous les sujets sont import­ants

Gestion de projet

Une gestion de projet adaptée au projet est une condi­tion sine qua non pour une intro­duc­tion réussie du logiciel. En matière de gestion de projet, nous nous occupons de la plani­fi­ca­tion et du calcul des activités néces­saires, ainsi que du contrôle et du suivi de leur mise en œuvre.

Contrat

Les services à fournir aux deux parties sont claire­ment décrits et clairs pour tous les parti­ci­pants au projet. Le client sait à quoi s’attendre et nous savons ce qu’il faut faire

Coopé­ra­tion avec le client

Sur notre site ainsi que sur le site du client, un respons­able est désigné. Ces deux organismes veillent à ce que les activités néces­saires soient menées des deux côtés en temps opportun et de manière appro­priée.

Stratégie de lance­ment

Une conver­sion complète en une seule étape (Big Bang) est souvent néces­saire, mais présente aussi des incon­vé­ni­ents. L’expérience a montré qu’une intro­duc­tion progres­sive est gérable, réduit le facteur de stress pour les respons­ables du projet et permet des gains plus rapides par rapport à l’axe du temps.

Gestion des risques

L’élaboration d’une check-list de risques spéci­fique dès le début du projet et sa révision régulière au cours du projet permet­tent de plani­fier des plans de préven­tion et d’urgence («agir au lieu de réagir»).

Principe clé utili­sa­teur

Les utili­sa­teurs qui jouent un rôle clé dans l’utilisation du logiciel devraient jouer un rôle clé dans la défini­tion, le déplo­ie­ment et la mise en œuvre du logiciel. Leur tâche consiste à s’assurer que les exigences techni­ques sont respec­tées et à ouvrir la voie à l’acceptation de la nouvelle solution.

Migra­tion des données

Le trans­fert de données des anciens systèmes vers le nouveau logiciel est généra­le­ment une tâche complexe. Dans les cas les plus rares, elle est réduite à une simple dispo­si­tion (expor­ta­tion de données) et à un traite­ment (impor­ta­tion de données). En règle générale, la conver­sion de données au niveau logique est néces­saire, souvent moins c’est plus!

Adaptations indivi­du­elles

X4fleet est un produit standard, mais il y a toujours des va-et-vient standard — il arrive un jour où même la plus puissante capacité de paramé­trage prend fin et où une adaptation logici­elle indivi­du­elle devient néces­saire. Les inter­faces avec d’autres systèmes, la mise en page de documents indivi­duels, les analyses et les listes internes, les procé­dures de déter­mi­na­tion du prix spéciales, etc. sont des exemples de ces fonctions. Nous nous assurons en perma­nence d’avoir une vue trans­pa­rente et commu­ni­quons lorsque la norme est abandonnée ou menace de partir.

Liste des points en suspens

Au cours de l’introduction d’un logiciel, de nombreux détails apparais­sent qui néces­si­tent un traite­ment ultérieur, par exemple des erreurs logici­elles qui entraî­nent des correc­tions, de nouvelles exigences à évaluer, des idées d’amélioration qui peuvent être intégrées dans les futures versions du logiciel, etc. Avec cette liste, nous veillons en perma­nence à une vision commune de l’état d’avancement de la mise en œuvre

Documen­taire

Au cours de l’introduction du logiciel, une série de règles indivi­du­elles et de rendez-vous sont créés. Nous nous effor­çons de les consi­gner par écrit et de les mettre à notre dispo­si­tion ainsi qu’ à celle du client. Un élément important de la documen­ta­tion est le JIRA, où toutes les tâches et tous les incidents sont décrits et où leur résolu­tion est documentée. La JIRA sert égale­ment de FAQ pour l’aide à l’évaluation des événe­ments.